REAGAN (R.)


REAGAN (R.)
REAGAN (R.)

REAGAN RONALD (1911- )

Quarantième président des États-Unis, Ronald Wilson Reagan est né le 6 février 1911 à Tampico (Illinois), dans une famille modeste. Il connaît d’abord le succès comme reporter sportif et présentateur de radio dans l’Iowa (1933-1937). À l’été de 1937, il part pour Hollywood où il tourne dans 53 films – pour la plupart de série B. Il épouse en janvier 1940 l’actrice Jane Wyman dont il divorcera en juillet 1949. Il figure parmi les acteurs les mieux payés lorsque, en 1942, la guerre le contraint à interrompre sa carrière.

Après le conflit, celle-ci commence à décliner. Mais il en débute une autre qui va le fasciner. Président de la Screen Actors Guild de 1947 à 1954, il joue un rôle crucial dans les purges anticommunistes qui secouent Hollywood, tout en conservant une image de démocrate progressiste. Cependant, son second mariage en mars 1952 avec l’actrice Nancy Davis (née Anne Frances Robbins), son admiration pour le dynamisme des grandes entreprises (de 1954 à 1962, il présente chaque dimanche les téléfilms financés par la General Electric) et sa vigoureuse opposition à la progressivité de l’impôt sur le revenu le poussent vers le conservatisme et le parti républicain, auquel il adhère officiellement en 1962.

En 1964, un discours télévisé en fait le héros de la droite radicale de cette formation. Son charisme lui permet d’être élu (en 1966) et réélu (en 1970) gouverneur de Californie. En novembre 1980, fort de cette expérience à la tête du plus grand État du pays et porté par la «révolution conservatrice» en gestation depuis le milieu des années 1970, l’ancien acteur est élu président des États-Unis (poste qu’il occupera de janvier 1981 à janvier 1989) avec 51 p. 100 des voix, face au président sortant Jimmy Carter (41 p. 100).

Consacrant le mariage de Hollywood et de Washington mais aussi celui du populisme et du capitalisme, son élection illustre le talent de grand communicateur qui lui a été unanimement reconnu. Ce talent est dû à la maîtrise successive qu’il a su acquérir de tous les grands médias mais encore plus à son imprégnation profonde, tout au long de son existence, des valeurs les plus vivaces de l’Amérique (religion, sport, mythes historiques et cinématographiques). Il est probablement plus que tout autre à même d’incarner les contradictions dont les rêves des Américains sont faits.

En dépit des faiblesses que ses critiques ne manquent pas de relever (gaffes, ignorance des dossiers, absence de curiosité intellectuelle, tendance à laisser l’astrologue de sa femme fixer son calendrier), ce talent, doublé d’un exceptionnel instinct politique, lui permet, avec l’aide d’une formidable équipe de relations publiques, d’incarner l’image d’un leader authentique, de s’ériger en prophète inspiré et de rendre foi dans leur destin à ses concitoyens.

Sur le plan intérieur, parallèlement à un discours prônant les vieilles valeurs morales, il procède à la nomination de juges conservateurs. Mais sa priorité est la réhabilitation du marché et l’arrêt de la progression jusqu’ici accélérée du rôle social de l’État. Ce dernier, aime-t-il à proclamer, «n’est pas la solution au problème. Il est le problème». Son programme économique repose sur la déréglementation, sur une lutte sévère contre l’inflation, sur la réduction des dépenses (à l’exception du budget militaire) et sur une relance de l’initiative privée grâce à une baisse sans précédent de la fiscalité («économie de l’offre»). Sa réalisation bute sur d’importantes difficultés; néanmoins, malgré un prix élevé (creusement sans précédent des déséquilibres de la balance commerciale et du budget, accroissement des inégalités et glissement des États-Unis du statut de créancier net à celui de plus gros débiteur mondial), Reagan offre au pays sa plus longue période d’expansion économique depuis 1945. Il favorise la restructuration de l’appareil de production qui contribue probablement à renforcer, quelques années après, la suprématie économique et technologique des États-Unis. Dès 1984, la prospérité retrouvée lui vaut, lors de l’élection présidentielle en novembre, d’être réélu largement (59 p. 100 des voix), face au démocrate Walter Mondale.

Son plus grand succès a été de présider à l’extension de la démocratie dans les pays en développement (Argentine, Brésil, Philippines, Corée du Sud) ainsi qu’aux premiers craquements d’un empire soviétique qu’il honnissait depuis des décennies. Il intensifie, lors de son premier mandat, les tendances amorcées à la fin de la présidence Carter: raidissement face à l’autre camp et accroissement des dépenses militaires. Il entend montrer à l’U.R.S.S. qu’elle a eu tort de se lancer dans une course aux armements qu’elle n’a aucun espoir de gagner. En 1985, il se trouve en position de force pour engager le dialogue avec Mikhaïl Gorbatchev, qui s’apprête à remettre en question l’expérience communiste.

À partir de l’automne 1986, la chance – il a miraculeusement survécu à un attentat (30 mars 1981) et les observateurs parlent volontiers de «présidence Teflon» à son sujet – semble l’abandonner. L’affaire de l’Iran-Contragate (la vente illégale d’armes à l’Iran a permis de financer la guérilla antisandiniste du Nicaragua alors que le Congrès avait interdit une telle aide) sème la consternation dans l’opinion et la colère au Congrès. À la fin de 1987, pourtant, le réchauffement des relations avec l’U.R.S.S. (signature du traité de Washington, en décembre, sur le désarmement nucléaire) et le maintien, au prix d’un fort déficit de la balance commerciale et du budget, d’une indéniable prospérité lui assurent une «sortie en beauté». N’est-il pas jusqu’ici, avec Eisenhower, le seul président de l’après-guerre à quitter la Maison-Blanche aussi populaire qu’il y est entré?

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Reagan — ist der Familienname folgender Personen: Ronald Reagan (1911–2004), 40. Präsident der USA Ronald Prescott Reagan (* 1958), US amerikanischer Journalist und Sohn von Ronald Reagan John Henninger Reagan (1818–1905), US amerikanischer Politiker… …   Deutsch Wikipedia

  • Reagan —   [ regən], Ronald Wilson, 40. Präsident der USA (1981 89), * Tampico (Illinois) 6. 2. 1911; zunächst Radioreporter, ab 1937 Filmschauspieler (Mitwirkung an mehr als 50 Filmen); 1947 52 und 1959/60 Präsident der Gewerkschaft der Filmschaffenden… …   Universal-Lexikon

  • Reagan — Reagan, Ron|ald (1911 ) a US politician in the ↑Republican Party who was President of the US from 1981 to 1989. He reduced taxes, increased military spending, and improved the US s political relationship with the USSR by meeting President… …   Dictionary of contemporary English

  • Reagan — surname, from Ir. riagan, lit. little king. Reaganism first recorded 1966, in ref. to policies of Ronald W. Reagan (1911 2004), U.S. governor of California 1967 75, U.S. president 1981 89 …   Etymology dictionary

  • Reagan — Reagan, Ronald Wilson …   Enciclopedia Universal

  • Reagan — (Ronald Wilson) (né en 1911) acteur de cinéma puis homme politique américain; gouverneur (républicain) de la Californie de 1967 à 1975, puis président des États Unis de 1981 à 1988. Il a remis en cause le Welfare State ( état providence ), et, à… …   Encyclopédie Universelle

  • Reagan — (izg. réigan/ob. règan), Ronald Wilson (1911) DEFINICIJA američki političar i državnik, republikanac, predsjednik SAD a 1981 1989 …   Hrvatski jezični portal

  • Reagan — [rā′gən] Ronald (Wilson) 1911 2004; 40th president of the U.S. (1981 89) …   English World dictionary

  • Reagan — Ronald Reagan Pour les articles homonymes, voir Ronald Reagan (homonymie). Ronald Reagan …   Wikipédia en Français

  • Reagan's In — Infobox Album Name = Reagan s In Type = album Longtype = Artist = Wasted Youth Released = 1981 Recorded = Genre = Hardcore punk Length = Label = ICI Productions Producer = Clem Fisher/Ian Hover Reviews = *All Music Rating|4|5 [http://www.allmusic …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.